Actualités récentes

La Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) en Tunisie, multidisciplinaire, multiculturelle

En partenariat avec L’ ATSR Ben Arous, le PASC organise une table ronde  sur « La Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) en Tunisie, multidisciplinaire, multiculturelle »

Depuis que l’entité SR s’est généralisée dans le monde, des efforts ont été consentis afin que l’approche SR soit assimilée et appliquée en Tunisie, en particulier de la part des structures étatiques dont l’ONFP qui ne s’occupait jusqu’en 1994 que du planning familial, d’ailleurs avec un succès reconnu dans le monde. Mais l’inflexion observée depuis cette date attire l’attention.

D’un autre côté, dans le cadre du plaidoyer assuré par l’ATSR (Association tunisienne de la santé reproductive), il s a été constaté que, sur le terrain, la SR demeure une inconnue. Dans ce cadre, des mises au point sur la SR en Tunisie dans la perspective d’une meilleure distribution des rôles (en commençant par la région de Ben Arous) seraient plus qu’opportunes :

  • D’abord en précisant aux ONG et aux professionnels qui opèrent dans le même créneau la définition des concepts et leur genèse.
  • Ensuite en leur rappelant que l’ATSR est une ONG qui intervient au niveau de toutes les composantes de la SR dont la planification familiale, la périnatalité, la santé sexuelle et reproductive (SSR), la santé des adolescents et des adultes jeunes, la lutte contre la violence sexuelle, les IST-HIV, les cancers féminins, la ménopause, l’infertilité.

 

Ces deux points ont été présentés par Pr. Abdelaziz FALFOUL (ATSR Ben Arous). La présentation a mis la TR dans le contexte sociétal de notre pays et aussi le contexte socio-économique mondial sous-tendu par les Objectifs du Développement Durable de l’ONU (ODD) en vigueur pour la période 2015-2030. Un mot d’ordre a été lancé : la SSR est « partout », aucun développement socio-économique n’est concevable sans que le citoyen n’atteigne avant l’âge adulte un niveau de maturité et d’équilibre dans sa personnalité faisant de lui un « citoyen-adulte-responsable ». Ce qui met l’accent sur l’enseignement de base de la SSR à répartir pour les élèves du secondaire et du supérieur. Bien évidemment, les adultes n’ayant pas bénéficié de cet enseignement de base pourraient être concernés par des formations spécifiques en SSR. Il s’agit de l’une des composantes essentielles de la SR à savoir l’Éducation Sexuelle Complète (ESC) que l’ATSR pourra mettre à la disposition des organismes concernés avec les adaptations pédagogiques nécessaires.

Mlle Nada BEN AMOR, psychologue sociale a enchainé avec une mise au point sur les aspects culturels de la SSR en Tunisie en citant des situations concrètes concernant la périnatalité. Cette présentation a ouvert la porte sur un aspect omniprésent dans toutes les composantes de la SSR, ce qui impose, pour les prestataires et pour les formateurs de l’ATSR, de toujours adapter les approches à notre contexte tunisien.

D’un autre côté, le vocable de « culture » interpelle particulièrement car la prise en charge de la SSR comprend l’enseignement de base abordé plus haut mais il vise aussi l’acquisition ou le changement d’attitudes liés au comportement sexuel et cela, il n’y a pas mieux que la culture pour l’obtenir (théâtre, musique, cinéma, dessins, etc.).

Le raisonnement est le même pour le sport.

Dr Mohamed OUESLATI, de l’ONFP, a relaté à son tour le rôle de l’ONFP en matière de SSR depuis sa création. Il est évident que cette institution passe par une période de déflexion amorcée depuis l’introduction de la SSR en 1994 et aggravée depuis 2011. L’impact est évident sur les statistiques montrant une disparité entre les régions et les centres et bien sûr sur la population. Là aussi, un appel a été lancé afin de réactiver cette institution et de mieux répartir la prise en charge des nombreuses composantes de la SSR sur les organismes publics.

Au total, Les objectifs de la table ronde ont été atteints par rapport aux participants conviés. La perspective immédiate, ce sont les décideurs, les artistes et les sportifs.

download_img

Laisser un commentaire