Actualités récentes

L’Ambassadeur de France s’engage pour un développement serein à Kerkennah

S.E. L’Ambassadeur de France, M. Olivier Poivre d’Arvor, s’est rendu pour la première fois aux îles Kerkennah jeudi 19 janvier 2017, où il a eu droit à un programme riche et varié concocté par le coordinateur du Programme d’Appui à la Société Civile (PASC).

Avec un littoral s’étendant sur environ 160 kilomètres, l’archipel de Kerkennah est relativement riche en ressources halieutiques exploitables. La pêche artisanale est potentiellement l’un des secteurs les plus importants dans les îles. Par contre, la situation de risque de pauvreté des pêcheurs artisanaux est importante. De plus, les ressources de l’archipel sont confrontées à de nombreuses menaces liées notamment à la surpêche, la pêche illégale, la pollution, la dégradation des écosystèmes marins et au rôle joué par les intermédiaires dans la commercialisation des produits de la pêche, notamment les éponges de mer, comme nous l’ont expliqué Ahmed Suisssi et Habib Khecharem, de l’Association Kratten de développement durable de culture et de loisir.

Le programme a commencé par une visite à un petit chantier naval implanté à MARSA MECHANI, à quelques pas de Mellita, à la rencontre d’artisans qui perpétuent la tradition familiale et portent avec fierté les valeurs et les règles de l’art de la construction de barques et de bateaux en bois, un savoir faire qui passe par une maîtrise des gestes et des techniques hérités…

Continuant notre route, nous avons fait escale au siège du Groupement de Développement Agricole (GDA El BARAKA), situé au milieu de la zone irriguée d’Ouled Ezeddine. Le directeur de la Cellule territoriale de vulgarisation agricole à Kerkennah Habib Benchikha nous a expliqué que les petits agriculteurs du village, sont en train de déployer malgré les difficultés, des trésors de dynamisme, de sagesse et de dignité. Les échanges ont porté sur le potentiel de commercialisation des produits du terroir notamment les figues et les raisins secs.

Le cortège s’est ensuite dirigé vers le village d’Ouled Kacem où des travaux de protection du littoral contre les effets de l’érosion côtière, ont été entrepris par l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL) avec le soutien de la Banque de Développement Allemande KFW.

L’ambassadeur tenait à se rendre à la maison de naissance de Farhat Hached à Abbassia. Nous avons eu droit à une visite guidée en compagnie de monsieur Tahar Hached, le neveu du grand leader syndicaliste assassiné en 1952.

Après un déjeuner à la maison d’hôtes Menarat à Bourous, Monsieur Tahar Hached, également propriétaire du restaurant la Sirene à Remla, nous a invité à passer en fin de journée à ce lieu immanquable à Kerkennah pour assister au coup d’envoi du match Tunisie-Algérie.

Dans une tribune publiée sur sa page facebook, le S.E. monsieur l’Ambassadeur évoquait « Des images vivantes d’une journée aux îles Kerkennah qui restera à jamais dans ma mémoire. J’y allais sur les traces de Farhat Hached. Mais aussi pour comprendre avec mon ami Fathi Belhadj comment nous pourrions accompagner le développement économique durable de l’agriculture et de la pêche dans ces îles d’une beauté rare et parfois douloureuse. Je pense à ces très beaux témoignages de kerkenniens viscéralement attachés à ces îles monde où je m’engage à revenir avec des projets concrets. L’amour c’est bien, mais seules les preuves comptent! »

download_img

 

Laisser un commentaire