Actualités récentes

Gafsa – Les femmes de Métlaoui et la problématique de l’accès à la culture en débat

Partant du souci de la sensibilisation et du manque d’accès à la culture dans certaines régions de la Tunisie, une réunion réunissant OSCs et acteurs publics a été organisée par PASC-Gafsa le 17 mars 2017 au local de l’association des retraités de Métlaoui (gouvernorat de Gafsa).

Mobilisant trois chefs de service du commissariat régional de la culture et de la conservation du patrimoine ainsi que le directeur de la bibliothèque de Métlaoui, l’évènement a été l’occasion de réunir des activistes de la société civile œuvrant dans le domaine de la femme en présence d’habitants de la région.

Les femmes n’ont pas les mêmes accessibilités que les hommes à la vie culturelle. Elles sont confrontées à de nombreux obstacles pour accéder, contribuer et participer de façon égale au théâtre, au cinéma, aux arts, à la musique et au patrimoine, ce qui les empêche de développer leur plein potentiel et entrave le développement durable social et inclusif.

Représentant près de 51% de la population de la délégation, les femmes de Métlaoui se sentent particulièrement marginalisées en comparant leur accès à la culture entre la période pré et post indépendance à celui d’aujourd’hui. Les femmes de l’ancienne génération avaient plus d’opportunités de suivre des activités culturelles dans les quartiers en allant au théâtre ou au cinéma.

Selon elles, le problème d’accès à la culture n’est pas pour autant un problème d’infrastructure qu’un problème de mentalité surtout si on remarque la forte participation de la femme dans le domaine de l’artisanat qui est plus générateur de revenus que le domaine culturel.

Parmi les recommandations émises lors de la réunion, les responsables de la culture doivent aller à la rencontre de cette catégorie sociale défavorisée et de tous ceux qui ne fréquentent pas spontanément les équipements culturels publics. Il faut également la création de structures culturelles étatiques de proximité et des clubs culturels de quartier. Aussi, le commissariat devrait prendre en charge la formation de ces femmes dans les domaines de l’artisanat par exemple la peinture sur soie et ce, selon une stratégie de planification des activités avec l’approche genre.

download_img

Laisser un commentaire