Actualités récentes

Pour la première fois, des jeunes de Nichiou se rencontrent pour élaborer un plan d’action participatif

PASC-Gafsa a organisé un atelier de diagnostic avec les jeunes de la circonscription de Nichiou (25Km sud-est de Gafsa) pour planifier des activités au profit des jeunes dans les mois à venir selon les priorités de leur région et ce, le 1er mai 2017 à l’espace Galâa Club.

Ainsi une trentaine de jeunes, âgés entre 18 et 40 ans ont assisté a cet atelier pour énumérer ensemble les principales problématiques et priorités de leurs régions.  Notons que cette réunion représente une première pour ces jeunes participants qui n’ont jamais eu l’occasion auparavant de discuter d’une manière collective des affaires d’intérêt général ni d’élaborer un plan d’action participatif.

Les principaux problèmes évoqués et discutés étaient les suivants :

  • Le passage des camions de la contrebande sur la route nationale P15 (principale artère reliant Gafsa à Gabès) cause des accidents le plus souvent mortels. Cette même route est amenée à être endommagée quotidiennement à cause du passage des camions de transport du phosphate des zones minières vers le port et le groupement chimique de Gabès, ce qui cause également plusieurs accidents.
  • Les innombrables coupures d’eau durant l’année, surtout pendant la saison estivale. Selon les chiffres publiés par la SONEDE, le nombre de jours où les habitants n’ont pas accès à l’eau potable du robinet s’élève à 37 jours par an. Les conséquences sont que les habitants n’ont de solution que de boire l’eau des sources qui est vendue sans aucun contrôle sanitaire, vu le prix élevé des eaux commercialisées.
  • L’inaccessibilité à la santé : une seule visite médicale est organisée par semaine au centre de santé de base de la circonscription, ce qui demeure insuffisant selon les participants. Ces derniers estiment qu’il faudrait organiser au moins deux visites par semaine.
  • L’évacuation des poubelles : les camions à ordures ne récupèrent pas les poubelles d’une façon quotidienne, ce qui a amené les habitants à déposer leurs poubelles anarchiquement dans les oueds et à la périphérie de l’oasis.
  • Le problème des insectes qui empoisonnent la vie des ménages notamment ceux qui sont au bord de l’oasis, source d’insecte estival.
  • L’insuffisance des moyens de transport de Nichiou vers Gafsa : nombre d’autobus très réduit entre la circonscription et le centre du gouvernorat.
  • L’absence de moyens de divertissement et d’espaces de loisir surtout pour les femmes.

Les jeunes participants se sont mis en équipe et chacune d’entre elles a travaillé sur une des sept problématiques évoquées ci-dessus. Leur première action était d’organiser le 7 mai une journée d’animation et de sport pour les femmes de la circonscription, à savoir un marathon de 1500 m pour les femmes rurales, en partenariat avec la maison de la culture et la municipalité d’El Guettar.

Des rendez-vous ont été pris avec les différentes parties prenantes pour essayer de trouver des solutions pour les autres problèmes avant le mois de Ramadan.

Deux associations locales ont invité le PASC pour faciliter le débat entre les jeunes de Nichiou, « My Way » et l’association tunisienne pour la promotion des femmes au foyer, deux associations qui ont eu leurs visas suite à la campagne du PASC Noufslouha organisée au mois d’avril.

Nichiou est une circonscription oasienne, située au sud-est d’Elguettar et de Gafsa sur la route nationale P15, dont le taux de chômage est de l’ordre de 29%.

download_img

 

Laisser un commentaire