Domaines d’intervention

Professionnalisation

Professionnaliser les organisations de la société civile, c’est les aider à évoluer dans un cadre légal et réglementaire favorable, à se structurer et à concevoir et réaliser, de manière durable, des actions pertinentes d’intérêt collectif, ainsi qu’à promouvoir des valeurs de partage, de démocratie, de transparence de redevabilité, de non violence, de tolérance et de civisme.

Formation des acteurs de la société civile

Le cursus PASC est un ensemble de modules destinés aux associations structurées. Le renforcement des capacités porte sur des thématiques importantes qui exigent un certain background de la part des apprenants: cycle des politiques publiques, gouvernance participative, intégration régionale, fiscalité locale, diagnostic territorial participatif, Open Gov et Open Data, stratégies de plaidoyer, décentralisation et développement local, transparence et lutte contre la corruption etc.

Renforcement des capacités des acteurs publics

Avec ses partenaires, l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) et le CFAD (Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation), le PASC assure des formations ciblées au profit d’acteurs locaux importants (Gouverneurs, Premiers Délégués, Directeurs régionaux) et de hauts responsables de l’administration centrale (Directeurs généraux d’administration centrale, Conseillers des services publics, Directeurs etc.).

Formation des acteurs médiatiques locaux

Les médias locaux deviennent des acteurs incontournables dans le dialogue local. Différentes actions de formation et d’accompagnement ont été initiées par le PASC auprès des journalistes citoyens et locaux, des blogueurs, des radios locales etc afin de leur permettre une meilleure appropriation territoriale et une meilleure maîtrise des enjeux locaux.

En chiffres

+ 4000
Représentants d'OSC
300
Acteurs publics
321
Médias locaux
1550
Étudiants
105
Chercheurs et universitaires

Actions de dialogue et de concertation

Contribuer au renforcement d’une citoyenneté active en favorisant la création et la multiplication de nouveaux espaces publics d’initiatives et de responsabilité dans les bureaux de terrain. Ces espaces de concertation et de partenariat visent à élaborer des actions pilotes conjointement conçues et appliquées et qui puissent être « duplicables ».

Ateliers de concertation

24
Rencontres-débats avec les médias
218
Ateliers interassociatifs
98
Cercles de débats publics
95
Ateliers mixtes

Services et conseils

Il s’agit de concevoir un ensemble d’actions une manière souple et itérative par les bureaux de terrain, pour mieux répondre aux besoins des OSCs. Ces actions couvrent des domaines variés tels que le partage d’information, la valorisation de l’expertise locale, les stratégies de mobilisation de ressources pérennes et le renforcement des capacités en matière de gouvernance, de réseautage, de coordination et de concertation etc. 

Réseautage et accompagnement individualisé

Le travail de réseautage continue à bénéficier de l’appui du PASC surtout qu’en amont, un travail d’accompagnement des associations est entamé et que les associations locales commencent à concevoir le PASC comme le programme fédérateur offrant les possibilités d’un travail concerté et mutualisé aussi bien à l’échelle nationale qu’au niveau international.

La dimension citoyenne au sein de l'université

Dans le cadre de son ouverture sur le monde universitaire, le PASC veillera à sensibiliser les futurs diplômés au grands enjeux sociétaux et à une meilleure prise en compte du rôle de la société civile en leur permettant d’acquérir de nouvelles habitudes, aptitudes et perspectives et en leur facilitant l’insertion professionnelle post diplôme.

Renforcement des capacités des jeunes et des femmes

Toujours dans la lignée des élections et de la gouvernance locales, un renforcement des capacités des jeunes et des femmes motivés par une participation politique dans les instances locales sera assuré par le PASC, afin d’aider ces catégories vulnérables à exercer pleinement leur citoyenneté active et à s’affirmer en tant qu’acteurs incontournables du changement.

Capitalisation

Il s’agit d’engager un travail de capitalisation des pratiques de concertation, de coordination et de réseautage pour permettre aux différentes parties prenantes de tirer les leçons de leurs tentatives et de leurs expériences, de partager les acquis dans un objectif d’apprentissage mutuel et de diffuser ces leçons pour mieux les valoriser et les partager.